Je suis seule, enfin je le croyais. (Ft Cactus ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je suis seule, enfin je le croyais. (Ft Cactus ♥)

Message par Katy le Jeu 13 Avr - 23:26

J'ai été libérée de ma cellule. J'ai été jugée assez coopérative pendant mon interrogatoire. Tu parles, il se foute juste de moi parce qu'ils ont réussi à me faire pleurer. Enfin bref je suis devenue combattante, on m'a prévenue que pour le moment je suis la seule résidente de toute l'aile Est. Je suis seule, mais je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer. Ils m'ont imposé un entrainement intensif pour maitriser mon don. Mais je ne comprends rien à leurs délires, ils veulent juste me tuer moi et mon bébé. Je me suis remise à pleurer dans mon lit en rentrant de l'entrainement. Je n'y peux rien, c'est trop dur. C'est trop dur de vivre seule sans lui avec mes peurs, ma haine, ma tristesse et mon amour. Mon coeur est brisé, mais je me relève à chaque fois que je tombe. Je me relève pour cet espoir de sortir, pour cet enfant. Mais je suis convaincue qu'ils ne savent pas encore pour mon enfant. Ils auraient pu me faire des expériences ou je ne sais quelle horreur. Mais pour la sécurité du bébé et la mienne, ils ne doivent rien savoir. Mais j'en suis à 6 mois, 6 mois. Mon ventre est déja bien rond, j'ai beaucoup de mal à la camoufler cette rondeur, cette rondeur bien trop ronde pour mon ventre trop petit, trop fin. Car j'ai peur pour mon accouchement, je n'ai que 14 ans, je n'ai pas fini de me développer. J'ai peur de ne pas survivre et de laisser des individus aussi ignobles s'occuper de mon enfant. Non, je ne dois pas me laisser dévorer de l'intérieur. Il faut que je fasse quelque chose, je vais me remonter le moral, il parait qu'il y a une salle de détente.

Je me lève, chancelante. Puis je me décide, je ne peux pas passer ma vie à pleurer et à me morfondre. Je prends le temps de sécher mes larmes puis je prends la poignée de la porte. Je la tourne et je m'en vais. Je m'en vais de ce dortoir où j'ai laissé mes larmes et ma tristesse. Maintenant je dois être forte, mais c'est dur d'être forte. J'ai beau avoir vécu des choses dures, voire horribles, je n'ai jamais réussi à m'endurcir. Jamais, je suis toujours restée cette gamine frêle et fragile. Alors je sèche ces larmes et j'avance, même si je voudrais continuer à pleurer et à oublier ce monde. Je dois avancer, je dois faire quelque chose, sinon je vais me perdre à tout jamais.

Le chemin était super mal indiqué, j'ai erré pendant plus d'une bonne demi-heure, mais j'ai finalement trouvé la salle de détente. J'entre. Je suis impressionnée. La salle doit s'étendre sur plusieurs étages, je vois des escaliers, des ascenseurs. Mais le plus impressionnant, c'est la diversité des activités proposées. Il y a de tout, et je ne crois pas me tromper en disant cela. Mais, je m'y connais très mal en sport. C'est que on en avait pas le temps. Notre sport c'était de continuer à marcher quelque en soit les risques. En faite ce n'était pas un sport, c'était ma vie. Les moments de détente, c'est quand on se racontait des histoires et des blagues autour du feu en mangeant avant d'aller se coucher. Se coucher en sachant que le lendemain, on allait peut être ne jamais voir le jour. Que l'on se ferait peut être égorger dans notre sommeil par des pillards. Eragon m'a dit qu'à l'âge de ces 6 ans, il avait assisté à une tuerie du genre. Un groupe de pillards avait tué les éclaireurs trop rapidement pour que ceux ci donnent l'alerte. Il y a eu peu de survivants et Eragon en a fait partie. Mais, heureusement, quand j'ai rejoint le groupe de résistance, on était suffisamment nombreux et suffisamment armés pour se défendre. J'ai appris à me servir d'un pistolet longue distance de précision et un peu d'arts martiaux. Mais je n'ai aucune force et je n'étais pas très douée en arts martiaux. Tandis que pour le pistolet, j'avais tout le temps peur d'appuyer sur la détente, de tuer quelqu'un. Un jour, j'y ai été obligée, j'ai tué un pillard. Si je ne l'aurais pas fait, je n'aurais plus été de ce monde pour vous parler. Enfin bref, la vie était rude, mais on avait pleins de bons moments également. J'aimais beaucoup ma vie, mais j'ai été enlevée dans ce centre de malheur. Elle est désormais brisée.

Je m'assois à un canapé un peu plus loin. J'étais triste et cela devait se voir. Car, une jeune femme m'observait. Elle devait bien avoir une dizaine d'années de plus que moi. Je la rejoignis, elle devait être dans l'aile Ouest, puisque j'étais encore la seule dans l'aile Est. Elle n'a pas l'air aussi méchante ou sournoise que peuvent le décrire mes kidnappeurs. De toute façon, elle doit être bien plus humaine que ces *******. En plus c'est la première personne kidnappée que je rencontre, j'ai hâte de faire sa connaissance.

" Bonjour ! Tu t'appelles comment ? Moi, je m'appelle Katy. Katy tout court. "

Je lui souriais. Ce n'est pas un sourire faux ou forcé. J'ai l'impression que cette femme est très sympa. Elle a un visage qui rend ... mystérieux est le mot qui convient le plus. Enfin, bref et puis la solitude, je la supporte assez mal. Donc maintenant, je sais que l'on est au moins deux. Aïe !! Ok, nous sommes trois, mon bébé, mais évite de me faire une crise sous caméra et quand je rencontre une personne pour la première fois. Ah merci, tu es un vrai p'tit ange, mon coeur. Oui, cela m'arrive de lui parler mentalement, cela peut paraitre étrange. Mais, il vit tout de même en moi, alors si je ressens quelque chose, il doit le ressentir lui aussi. Donc, je ne sais pas vraiment s'il me comprend, mais cela m'aide aussi à faire passer la douleur et à passer le temps quand je m'ennuie. Sauf que là, je suis avec quelqu'un alors ne m'énerve pas mon bébé ! Et j'aimerais que l'on arrive à se dire plus qu'un bonjour, bonjour et ça va, ça va, si tu vois ce que je veux dire. Donc maintenant, je vais enfin savoir à qui je parle.
avatar
Katy
Membre
Membre

Messages : 28
Date d'inscription : 02/04/2017
Age : 14
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis seule, enfin je le croyais. (Ft Cactus ♥)

Message par Jennifer Curtis le Ven 14 Avr - 0:04

La matinée avait été rude. J'avais fait la connaissance de Laura, la prof des "Pouvoirs Dangereux". Elle était plutôt gentille mais j'avais l'impression qu'elle était surtout en train de me surveiller en permanence. L'entraînement avait été difficile car nous avons cherché à essayer d'extérioriser plus mon don. Elle m'a fait subir différents test morals et physiques pour que je ressente de la colère, de la tristesse...
Je maîtrise bien mes sentiments mais mon pouvoir s'est manifesté plusieurs fois...

Ces ombres, elle me font peur. Elles ne se sont pas bienveillantes, quand je les invoque,je sens que leur but final est de répandre le chaos. Si je maîtrise ce don deviendrais-je comme les ombres ? Malveillante ?

Tout ces évènements me rappellaient que la vie que je menais avant parraissait tellement loin... Un combat régulier pour survivre, manger peu, se battre tout le temps, avoir peu d'alliés.

Je ne savais toujours pas quoi penser de cet endroit. D'un côté j'y vis bien mieux que lorsque j'errais dans le désert dévasté de mon époque mais je me sentais opprimée ici. Nous étions surveillés H24 moi et Maria. Nous étions les seules résidentes du l'Aile Ouest et nous étions toutes les deux classées "Pouvoir Dangereux" et nous étions très surveillés. Dés que j'ai une crise de nerf, une réaction négative en dehors de mes entrainements, des gardes débarquent pour me maîtriser et me passer leurs menottes bizarres qui neutralisent mon don.

Bref, après l'entraînement, je venais prendre un break dans la salle de détente. Ce lieu m'étonne. On pouvais vraiment passer du bon temps ici. Peut-être que je m'amuserais plus si je ne me sentais pas aussi opréssée.
Aujourd'hui, j'avais prévu de me détendre en piquant une tête à la piscine mais alors que je passait dans la salle principale, un mouvement attira mon attention : Une jeune fille était assise dans un fauteuil. Je ne l'avais pas encore aperçue avant aujourd'hui... Étais-ce une téléportée, comme Maria et moi ?

Elle semblait assez jeune... 13 ans peut-être ? Elle avait de longs cheveux bruns et un beau visage... Soudain, elle m'aperçus, se leva et commença à se diriger vers moi. Je me jetais un rapide coup d'œil : j'étais un peu crasseuse et mes habits aussi. Que va-t-elle penser de ça ?

Arrivée à ma hauteur, enfin... elle faisait facilement 10 cm de moins que moi, elle m'interpella :

" Bonjour ! Tu t'appelles comment ? Moi, je m'appelle Katy. Katy tout court. "


Sa silhouette m'intrigua : Elle était très fine et délicate mais son ventre anormalement rond m'étonnait. Si elle n'étais pas si jeune j'aurais peut-être dit qu'elle était enceinte mais bon...
Je passais une main dans mes cheveux pour remettre une mèche en place et ui répondis d'une voix ferme mais amicale :

"Salut Katy, moi c'est Jennifer... Tu est nouvelle ?

Bête question. Bien sur qu'elle est nouvelle ! Mais bon, j'espérais qu'elle me raconte un peu son arrivée ici...
avatar
Jennifer Curtis
P'tit nouveau
P'tit nouveau

Messages : 7
Date d'inscription : 18/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis seule, enfin je le croyais. (Ft Cactus ♥)

Message par Katy le Ven 14 Avr - 15:32

" Salut Katy, moi c'est Jennifer... Tu est nouvelle ? "

Jennifer, c'est un prénom qui colle bien à son physique. Je l'observe, elle a l'air assez sympa et elle dégage une sorte d'assurance qui me plait bien. Ses yeux brillent d'une lueur d'acier et ses cheveux bruns mi longs font ressortir ses yeux. Ce regard, il est chargé d'une détermination farouche. J'aurais pu être intimidée dans mon époque, mais mon coeur est en miettes. Je suis un peu perdue, je n'ai pas envie de perdre cette fille, d'être à nouveau seule. Je ne vais pas lui répondre par un simple oui. Je n'ai qu'à lui raconter ma vie, comme je le faisais souvent avec Eragon quand j'avais besoin d'être réconfortée.

" Oui. Je suis une combattante. J'ai été interrogée hier, et j'ai été libérée ce matin. Mais, je ne me sens vraiment pas bien ici. Rien qu'à la façon dont j'ai été capturée me dégoute. "

Un tremblement me parcourt. Tristesse et haine remonte en moi. Je fais de mon mieux pour ne pas pleurer et ne pas hurler.

" C'était, il y a deux ou trois jours un soir de pleine lune. J'étais fatiguée, je venais de manger et je m'éloigne en forêt pour prendre l'air et regarder les étoiles avant d'aller me coucher. Je me promenais et j'entendais les bruits habituels de la forêt. Soudain, j'entends un bruissement et j'aperçois une silhouette. Je me mets à courir, puis j'appelle à l'aide en croyant que c'était un pillard. L'homme était super grand, il m'a rattrapé par je ne sais quel miracle. Il m'a retourné les épaules et menottée. J'ai tenté de me débattre, mais il m'a assommé. Avant de sombrer dans le coma, j'ai entendu quelqu'un m'appeler. Puis, j'ai vu un couloir rouge, une lumière aveuglante puis le noir total. Puis, je me réveille et on m'annonce que je suis 450 ans dans le temps plus tard. On m'a volé à ceux que j'aime et on me dit que le seul moyen de sortir est de maitriser un don que je ne sens même pas !! Et je n'ai que 3 mois pour cela !!! "

J'hurle les deux dernières phrases, puis je m'écroule et je me mets à sangloter. Je suis sure que la voix que j'ai entendue en étant kidnappée était Eragon. C'est le dernier souvenir de mon époque. Je sanglote de plus belle. Et comme en réponse à ma détresse, mon enfant s'agite. J'ai l'impression que le monde s'écroule autour de moi. Mais je suis tellement faible, tellement seule. Et j'ai peur, je doute, j'essaie de m’accrocher à mon espoir, mais il est comme une étoile. Inatteignable.
avatar
Katy
Membre
Membre

Messages : 28
Date d'inscription : 02/04/2017
Age : 14
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis seule, enfin je le croyais. (Ft Cactus ♥)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum